Tous les articles par Fiona

N° 8 2019 ISSN 2261-0871

Tyrans de Bretagne

« Une Province fertile en tyrans »: Figures d’empereurs et d’usurpateurs dans l’île de Bretagne depuis le IIe siècle

Dossier réuni par Alban Gautier et Marc Rolland

Alban Gautier (Université de Caen Normandie) et Marc Rolland (Université du Littoral Côte d’Opale), Introduction. Tyrans de Bretagne : Histoire et réception

Jérôme Sella (Université de Lille), Clodius Albinus en 193-197 après J.-C. et son usurpation contre Septime Sévère : la leçon des monnaies

Olivier Blamangin (Inrap Hauts-de-France, Halma UMR 8164) et Angélique Demon (Service Archéologie de la ville de Boulogne-sur-Mer, Halma UMR 8164), Gesoriacum / Bononia au temps des usurpateurs

James Gerrard (University of Newcastle), Le souvenir des tyrans dans la Bretagne du Ve siècle : Magnus Maximus et Constantin III

Panagiotis Antonopoulos (University of Ioannina, Greece), Lointaines mais bien informées : les sources byzantines et leur représentation des usurpateurs bretons (406-409 après J.-C.)

Alban Gautier (Université de Caen Normandie), Le père, le fils et le faussaire : de Constantin III au Roi Moine

Marie-Madeleine Castellani (Université de Lille, UR ALITHILA), Constantin et Maximien, références de la royauté bretonne dans l’Historia regum Britanniae et le Brut de Wace

Marc Rolland (Université du Littoral Côte d’Opale), Maximus-Macsen dans la littérature : Prince « du Rêve » ou usurpateur légitimé, les paradoxes d’un personnage

Justine Breton (Université de Picardie Jules-Verne), Mon oncle ce tyran : la composition culturelle au service de la diabolisation de Vortigern

Varia

Véronique Léonard-Roques (Université de Bretagne Occidentale, CECJI), Offrir réparation de la violence intersectionnelle : La Petite danseuse de quatorze ans (2017) de Camille Laurens

Compte rendu

Elena Koroleva (Université de Rouen), Pierre Briant, Alexandre. Exégèse des lieux communs, Paris, Gallimard, 2016

Numéro réalisé par Alison Boulanger et Fiona McIntosh-Varjabédian avec la collaboration d’Amèle Landy et Maxime Morin